"Des Bijoux Faits d'Amour"

Bijoux fantaisie en nacre noire, grise ou blanche

Pour tout savoir sur l’histoire des bijoux en nacre. Comme tous les bijoux, les nacres provoquent des sensations d’émerveillement et d’enchantement universelles.

 Peu importe leurs couleurs, ces pierres fines et lisses sont de plus en plus prisées par les joailliers et les collectionneurs. La nature exotique des nacres étant la clé de leur attrait, nombre d’amateurs demeurent intrigués par leur fabrication. Au fait, connaissez-vous l’histoire de ces bijoux?

Histoire des bijoux en nacre

À la base, la nacre est composée de petits cristaux formés par les mollusques à coquille. Ces derniers consacrent la majeure partie de leur vie à la synthétisation et à la solidification de la nacre, afin de se protéger. Au final, les morceaux de nacre produits peuvent avoir plusieurs formes et leurs couleurs peuvent varier selon les pigments organiques des couches. Bien que les nacres soient récoltées pour leur matière résistante, c’est surtout leurs reflets irisés qui attirent les joailliers.

Origine des bijoux en nacre et fantaisie

À l’origine, la nacre était considérée comme un ornement censé porter bonheur et chance. Par la suite, on lui a conféré les vertus de bien-être et de sécurité. En effet, la nacre a vraisemblablement été utilisée comme parure pour la première fois lorsqu’elle a été taillée pour former des chapelets. Dans la foulée, on s’en est servi pour fabriquer des boutons et pour décorer des œuvres de tabletterie et de marqueterie. Peu de temps après, la nacre est évidemment devenue une matière convoitée par les bijoutiers. Les nacres franches, de couleur blanche, sont les plus utilisées de nos jours. La plupart du temps, elles sont teintées pour créer des couleurs plus vives et vibrantes. Les bijoux en nacre sont d’abord une spécialité des habitants des îles du Pacifique et de l’océan Indien, mais les secrets de leur création sont aujourd’hui connus dans le monde entier.

Ce qui est certains c’est qu’ils sont beaux et magiques et qu’ils fascinent ceux qui les portent.