"Des Bijoux Faits d'Amour"

Bijoux ethniques primitifs

Dans de nombreuses cultures primitves, les bijoux tribaux sont associés à des rites d’intégration spécifiques et initiatiques qui comportent aussi souvent des scarification corporelles, pour en savoir plus sur les bijoux primitifs et ses exceptions.

bijoux ethniques primitifsScarification rituelle

Les cicatrices rituelles que l’on nomme les scarification fétichistes sont des modifications du corps et sont toujours extrêmement populaire en Afrique particulièrement. En Asie beaucoup de tribu ont adouci ce genre de pratiques par des rituels plus spirituels et des passage de transe.

Exception faite

L’Islam est une des rares cultures qui interdit ce type d’embellissement, car il est considéré comme une profanation de la création de Dieu.

Les piercing et les ornements

Les ornements de nez ont été portés par la plupart des cultures tribales des milliers d’années, et peut être aussi simple comme un anneau ou une barre simple ou même une broche fixée à même le corps sur la peau. Les Indiens Matis de la forêt amazonienne par exemple utilisent plusieurs épines minces qu’ils plantent sur leur visage pour simuler l’apparence de moustaches du jaguar. Les femmes hindoues traditionnelles portent des anneaux afin de signifier qu’elles sont mariées. Pour la femme l’étape du mariage dans les cultures tribales et très important et souvent signifié par le port de bijoux ethniques ou corporels.

Cultures indigènes et ressources naturelles

Depuis de nombreuses années les cultures tribales indigènes ancestrales sont pillées de leur ressources naturelles qui ler servait à réaliser leur bijoux ethniques tels que l’or ou l’argent, les pierres précieuse aussi. Ils ont donc tendance à utiliser à présent des métaux plus simples sont utilisés tels que le laiton, fer, cuivre, étain, étain, en alliage de cuivre argenté ou le plaquage du métal avec de petites quantités d’or et d’argent.

Comment se déroule les rituel  ?

A ce moment le rituel est effectué sous la forme d’une offrande. On assiste ce moment à des cérémonies de transe ou de sacrifice rituel. A d’autre moment les bijoux n’ont pas d’autre vocation que la mise en valeur d’une matière ou d’un tresor de guerre ou encore simplement à l’embellissement de l’être. Bien que la modification du corps était pratiquée comme un art, ce type d’embellissement est encore pratiqué de nos jours en Afrique et aussi en Amérique du Sud dans dans certains endroit en Asie du Sud. On le retrouve même dans certains mode de vie occidentaux de type sous la forme du tatouage et du piercing.

 

*/?>