"Des Bijoux Faits d'Amour"

Ethnies en Asie centrale et du sud est

Ce sont principalement des tribus et ethnie venues du Tibet, de la Birmanie, de la Chine ou du Laos. Mais qui sont ces minorités ethniques du nord du pays ? Nous avons décidé de vous les faire découvrir au travers de leur plus belle richesse, leur artisanat ethnique ancestral et de qualité. Un voyage  à travers les ethnies du nord de la thaïlande et leur origines.En raison de leur isolement, très peu de ces ethnies des montagnes parlent le thaïlandais car la majorité est analphabètes (environ 90 % de minorités ethniques)

Ethnies Asie centrale sud estLes différentes minorité ethnies de Thaïlande et d’Asie

Les Karens (285 000 personnes )

Qui sont les Karens? Les Karens sont un groupe ethnique tibéto-birman de 5 millions de personnes dont 10 % vivent en Thaïlande. Les usages et traditions se maintiennent intacts dans les villages isolés.

Vivant en autarcie sous le même toit les époux, enfants et grands-parents maternels. Les maisons surélevées sur des pilotis sont entièrement construites en bambou et recouvertes de feuilles. C’est dans cette ethnie que certaines femmes portent ces anneaux enroulées autour du cou que l’on nomme femmes-girafes. Contrairement à une idée reçue, ces colliers peuvent être ôtés sans dommage, le cou n’étant pas étiré, mais le paraissant du fait du creusement des épaules.

Les Hmongs (100 000 personnes)

Qui sont les Hmong? La société ethnique hmong se caractérise par une grande solidarité entre les membres d’une même lignée et entre villageois. De tout temps, ils ont manifesté un grand attachement à leur indépendance, à leur identité culturelle, à cette solidarité familiale et clanique. Les Hmong sont animistes. Ils croient recevoir trois âmes à la naissance. La première leur resterait après la mort, la deuxième partirait vers le royaume de l’au-delà, la troisième serait réincarnée. Les changements qui leur sont proposés, sont envisagés avec la plus grande prudence: ils savent que des évolutions trop brusques, que la perte de leurs traditions peuvent causer des graves désordres sociaux, ainsi qu’un perte de leur identité de leur culture et de leur artisanat ethnique dont une belle représentation sont leur sac.

Les Lahus (60 000 personnes)

Qui sont les Lahus? Les Lahus sont d’origine sinon-tibétaine, ils sont installés à la frontière birmane au nord de Chiang Mai. Leurs villages ethnique sont dispersés et situés en altitude à l’écart des lieux de résidence. Animistes, ils croient aux esprits, ont des sorciers et accordent une place importante à leurs ancestrales. La mode ethnique lahu: Les hommes portent un turban noir et une veste fermée sans col et des pantalons larges. Les femmes des Lahu jaunes portent un turban ou une coiffe en toile noire qui se termine en riche broderies, une courte veste sans col cintrée et fermée et une longue jupe ornée de bandes rouges. Les femmes des Lahu noirs portent un turban ou une coiffe noire et une longue tunique fendue des deux côtés. Enfin les femmes des Lahu blanc tirent leur chignon à l’arrière de la tête, portent des vestes blanches. Toutes les femmes Lahu portent, en fonction de leur richesse des bijoux argent ethnique . Les femmes se distinguent par leur coiffe particulière en forme de chignon sur le sommet de la tête. Les lahus sont réputés pour leur talent de chasseurs, construisent des maisons sur pilotis dans des villages en altitude.

Les Akhas (40 000 personnes)

Qui sont les Akhas? Les Akhas viennent du Laos, il se sont déplacés vers la Birmanie puis se sont installés au Nord de la Thaïlande à la fin de XIX ème siècle. Ils sont panthéistes, le culte de des ancêtres et les offrandes constituent des événements importants de la vie de tous les jours. A chaque entrée de village est dressé une porte qui délimite le monde des esprits et le monde des hommes. Ils portent des costumes ethnique étonnant basés sur le rouge et le noir. Dans la tradition les Akha, cultivaient l’opium, mais son interdiction leur impose de se tourner vers d’autre activités comme la chasse, l’élevage et les exploitations forestières, ou l’artisanat ethnique.

Les Miens (36 000 personnes)

Qui sont les Miens? Les miens viennent de Chine par le nord du Laos, leur besoin d’indépendance est très fort. Ils fabriquent des maisons en bois et bambous à même le sol et sont animiste, il pratiquent le culte des ancêtres et vivent en clan. Il pratiquent la culture sur brûlis du riz ordinaire et du maïs .Originaires de Chine, les miens vivent autour de Chiang Raï, ils sont les spécialistes de la culture du pavot, vénèrent leurs ancêtres et pratiquent le taoïsme. Leurs habitations ethnique sont construites sur terre battue, alors que les autres groupes construisent leur maison sur pilotis. Les miens s’efforcent aujourd’hui de conserver leurs modes de vie, leur culture, leur artisanat traditionnels malgré tourisme et la pression du monde moderne

Les Lisus (25 000 personnes)

Qui sont les Lisu ? Les Lisu viennent de chine et du Yunnan. Ils aiment chanter et danser pour toutes les occasions. Ils pratiquent le travail de la terre et fabriquent leurs outils. Depuis l’antiquité, les femmes lisu cultive et utilisent le chanvre. Ils portent des habits en chanvre comme « la « jupe en cent morceaux ». Il s’agit d’une jupe faite d’une centaine de morceaux de tissu de couleurs différentes assemblée. Les lisu savent chasser, et considèrent la vésicule biliaire des animaux comme un bon remède contre les maladies. Les maisons des Lisu ressemblent à des boites dont les quatre cotés seraient formés respectivement par des rondins recouverts d’une planche.

Les Yaos (20 000 personnes)

Mais qui sont les Yao? les Yao habitent en chine dans le nord du Laos, Thaïlande,Viêt Nam et Birmanie. Les femmes Yao ne coupent leurs cheveux que deux fois dans leur vie, à 18 ans et à 38 ans ; c’est en effet, pour leur ethnie, un critère de beauté. Elles coiffent leurs cheveux en les remontant sur leur tête, et en ajoutant des cheveux déjà coupés ou tombés, qu’elles ont reçus comme héritage de leur mère et de leur grand-mère. La mode ethnique yao: Les hommes portent une veste cintrée, boutonnée au milieu ou à gauche avec un pantalon qui touche le sol. Les femmes portent des vestes sans col, des ceintures en tissu et des jupes longues ou courtes. Les femmes yao portent de magnifique bijoux ethnique comme des bracelets, des boucles d’oreille, des colliers et des broches à cheveux en argent.

Les Lawas (10 000 personnes)

Qui sont les Lawa? Les Lawa sont une minorité ethnique du nord Laos et nord Thaïlande. Leur langue est liée à celle des Blang en Chine. Ils vivaient en Thaïlande avant même le peuple thaïlandais. Aujourd’hui ils vivent dans les montagnes et suivent un mode de vie traditionnel, souvent animisme. Peuple de montagnards, ils ils sont connus pour leur artisanat ethnique magnifique et minutieux.