"Des Bijoux Faits d'Amour"

La magie des bijoux en perles naturelles

L’histoire des bijoux en perles naturelles remonte à des milliers d’années. En effet, on retrouve des traces du port de bijoux dans toute l’histoire de l’humanité. Les Grecs utilisaient dès 300 avant J.-C des pierres et des perles colorées pour confectionner des bijoux.

Collier en perles raffinées

L’histoire nous apprend que pendant l’Antiquité, les perles qui servaient à faire des bijoux étaient appelées « larmes d’Aphrodite ». Dans l’Empire Romain, la tradition des familles aisées offraient une ou deux perles à leur fille chaque année afin qu’elles obtiennent un collier complet à leur majorité.C’est en Italie que l’on reconnut la vraie valeur des perles blanches, elles étaient en effet bien plus précieuses que certaines pierres.

Le saviez vous?

Saviez-vous que c’est grâce à une idée très ingénieuse que la perle de culture fut recouverte de ce nacre tant apprécié aujourd’hui. C’est un japonais, nommé Mikimoto qui eut l’idée de placer des perles dans des coquilles d’huîtres du début du xxe siècle aux années 1970. L’explication : lorsque un objet placé dans sa coquille, l’animal réagit en l’entourant et dépose une couche de carbonate de calcium, que l’on appelle aujourd’hui nacre. Voilà comment se sont créées les fameuses perles nacrées.

Les différents types de perles

Il existe plusieurs types de perles et plusieurs couleurs. Généralement elles sont blanches, légèrement crème ou rosée. Il en existe également des jaunes, vertes, marrons, bleues et noires. Les perles noires sont très rares et donc très chères. Les formes sont aussi différentes : on en trouve des ovales, en forme de poire ou de goutte, et bien sûr, les plus rares sont les perles parfaitement rondes.Le prix d’une perle est fixée par rapport à sa rareté et sa perfection, et sont divisées en quatre catégories en fonction de leur symétrie: A, B, C et D, les perles de type A étant les plus homogènes et symétriques.

L’histoire des bijoux en perles est aussi fascinante que la beauté qu’elles reflètent…