"Des Bijoux Faits d'Amour"

Histoire de la bague de fiancailles

Vous êtes intéressée par la tradition et l’histoire des fiançailles et souhaitez en savoir plus sur la définition de ce terme. Cette origine de la demande en mariage qui n’est pas seulement catholique et chrétienne qui consiste à offrir une bague en signe d’un engagement et en vue d’un mariage. Découvrez comment faire votre demande et à quel doigt, quelle main porter votre future bague.

Un peu d’histoire…

Les fiançailles sont un engagement et une promesse de mariage. A l’origine on retrouve cet engagement dans la loi juive et la Torah sous le nom de « Erusin », autrement dit la cérémonie des fiançailles. Cette tradition a été ensuite adoptée dans la Grèce antique mais contrairement au judaisme cet engagement n’etait que verbale et il n’y avait pas de cérémonie. La tradition de la bague de fiançailles a finalement était empreintée au judaisme par les romains.Dans le mariage juif, la cérémonie des fiançailles et celle du mariage avaient lieu a un an d’intervalle, période durant laquelle les fiancés vivaient chez leur parent jusqu’au mariage.
Mais il avait souvent des mariages arrangés et planifiés depuis l’enfance, ce qui signifie que les fiançailles pouvaient durer depuis la naissance jusqu’au mariage. Mais dans la culture néo-paienne de nos jours les fiançailles ont grader la référence de un an et un jour. Une période qui est généralement considérée comme un temps de préparation, dans laquelle le mari construit une maison, démarre une entreprise.

La cérémonie traditionnelle

Les fiançailles sont ensuite cellées avec une cérémonie. Dans les Eglises orientales orthodoxe et catholique, le rite des fiançailles sera traditionnellement effectuée dans le narthex, le vestibule de l’Eglise, pour symboliser la première entrée du couple dans le domaine conjugal. Le prêtre va bénir le couple et leur donner des bougies allumées à tenir. Puis après une litanie et une prière à laquelle tout le monde s’incline, le prêtre remet la bague à la mariee puis récite une prière finale.Une acienne coutume est de porter la bague sur l’annulaire de la main gauche car ce doigt est relié directement au coeur par une veine que l’on appelle veine de l’amour. Mais en Europe continentale et dans certains pays la bague peut être portée sur le majeur droit.

La bague de fiançailles

Pendant des siècles, les diamants ont été largement connu comme symbole universel de l’amour éternel et de l’engagement. Ceci est principalement dû au fait que les diamants sont beaux, forts et durables, tout comme doit être le mariage  On peut penser que la tradition de la bague sertie d’un diamant est née en 1477, quand l’Archiduc Maximilien d’Autriche a donné une bague en diamant à Marie de Bourgogne. Après ça les classes supérieures ont emboîte le pas et offrirent ce gemmes scintillant a leurs bien aimés et fiancées. Dans l’histoire de la bague de fiançailles, les autres pierres ont été aussi utilisées. La combinaison de diamants et de rubis symbolisant l’éternité et l’amour, était courante au 17 ème siècle et 18 ème siècle. Ensuite le solitaire apparu à la fin du 19 ème siècle et fut l’un des styles les plus populaires. Puis au début du 20 ème siècle, c’est « l’anneau princesse » qui dispose de plusieurs diamants qui est très apprécié et devint populaire aux Etats-Unis.