"Des Bijoux Faits d'Amour"

Histoire des bijoux marocains

Comme dans toutes les civilisations, les bijoux du Maroc servent à sublimer la beauté d’une personne mais également marque une appartenance à une ethnie particulière, car ils peuvent être très différents selon les régions. L’Islam interdit aux hommes de porter de l’or, mais les femmes marocaines urbaines en raffolent et arborent des parures dorées chargées de pierres colorées. Pourtant, c’est l’argent qui caractérise les plus les bijoux marocains car son faible coût permet aux femmes des milieux ruraux de porter aussi des bijoux.

histoire bijoux marocainsDes bijoux magnifiques et pratiques

La plupart des femmes n’ont pas les moyens d’acheter de l’or, c’est pour cela que l’on trouve majoritairement des bijoux en argent.

La femme berbère est souvent parée de larges bracelets, de colliers en grosse chaîne qui avait une certaine valeur. Les bijoux étaient souvent vendus et refondu en période de disette. Les femmes portaient donc toutes leurs biens sur elles, un peu comme ont mais sont argent à la banque. Certains bijoux ont également un rôle défensif, car une femme attaquée pouvait se défendre grâce à son large bracelet souvent en pointe de diamant.

La particularité des bijoux berbères

Les bijoux berbères, du sud du Maroc, sont très différents des bijoux des villes. Les bijoux urbains sont en or et fait en filigrane, c’est-à-dire de métal torsadé, aplatis et enroulé en des fins motifs ajourés, une technique qui est employée par les bijoutiers d’Essaouira et de Tiznit. Les bijoux berbères eux sont en argent ou métal argenté. Comme dans tout l’islam, les motifs des bijoux sont géométriques et abstraits. Les formes sont souvent assez angulaires et rappellent l’écriture berbère. Le motif par excellence est celui du A qui représente un homme aux bras levés qui est devenu le symbole de la nation berbère. Un autre motif très répandu est un triangle qui est le symbole de la tente est de la famille. Il y a aussi le motif en forme de V qui évoque l’Epi de blé.