"Des Bijoux Faits d'Amour"

Bijoux ethniques et spiritualité

Découvrez pourquoi les bijoux ethniques sont emprunts de spiritualité, de quelle façon ils sont utilisés par les peuples et les tribus anciennes de part le monde.

bijoux ethniques spiritualitele Paganisme

Paganisme est un terme générique qui depuis l’empereur Théodose désigne les religions dites païennes, c’est-à-dire non-monothéistes. Toutes les tribus primitives connues pratiqué une forme de paganisme, qui se réfère simplement à des pratiques spirituelles qui sont à la fois polythéiste, et de pré-chrétienne. Il s’agit notamment de religions populaires qui sont  animiste, panthéiste, ou de transformation des pratiques chamaniques et rituels effectués avec des vêtements ethniques.

Les cultures tribale et de la spiritualité en général tourné autour de l’idée que les âmes ou esprits existent l’homme, ainsi que les animaux, des plantes ou des objets inanimés. Lorsqu’il est utilisé par un chaman Pagan, guérisseur ou un prêtre, un fétiche, cela peut être un bijou de tête ethnique et exerce une transformation chamanique pour modifier la réalité perçue du sujet, ayant une sociales et spirituelles.

Le tatouage au henné

Le henné est d’abord une plante, répertoriée sous le nom latin de Lawsonia inermis, qui pousse sous les climats chauds et secs, principalement du Maroc à l’Inde, en passant par l’Egypte, la Syrie, l’Iran ou le Pakistan. Autrefois, chaque motif de tatouage au henné avait une signification bien précise que ce soit en Inde, dans les pays arabes ou en Afrique.Comme une parure pour la cérémonie de mariage indien, le tatouage au henné, ou mehndi est associée à la transcendance et de la transformation. En Chine, les femmes se parent de bijou ethnique avec les fleurs des ongles qui ne sont que des ongles peints au henné.Au Vietnam, les femmes se laquaient les dents en noir, et le henné additionné de produits noircissants leur offrait une teinture économique. Puis le henné conquiert l’Inde au XIIe siècle.