"Des Bijoux Faits d'Amour"

Le Collier « Je ne baise plus »

Cela surprend toujours, mais le « je ne baise plus » est un véritable nom pour un collier assez particulier. Bien sûr un collier chargé de symbolique car rien que son nom signifie beaucoup. Alors voici la petite histoire de ce collier très original.

collier je ne baise plusIl y a bien longtemps…

L’ancêtre de ce collier est la « ferronnière » qui est une chaînette ou bien peut être aussi un bandeau à l’époque de la renaissance. Il faisait le tour de la tête pour ensuite accueillir à son centre un bijou pendentif pose sur le front. Pour illustrer ce collier il suffit de regarder l’oeuvre de Léonard de Vinci qui est au Louvre. Ce portrait représente une dame de la cour de Milan et à reçu le nom de « la belle ferronnière » en raison de la ferronnière que le dam porte posé sur le front. Au 19e siècle, à l’époque de la Néo-Renaissance, la ferronnière revint à la mode et les femmes arboraient ce bijou de tête avec élégance. Même à notre époque la ferronnière a connu son succès, grâce à la maison Cartier qui en fabriqua de nombreux modèles porte notamment par Barbara Hutton, Vicomtesse d’Astor ou bien Colette.

L’évolution du collier

La ferronnière évolua et se transforma en bijou pour le cou. En principe c’est un ruban de satin noir qui est fini par un pendentif en or ou une came, ou bien même un diamant. À l’époque ce genre de collier renseignait sur la femme qui le portait, c’est-à-dire sur son célibat ou bien sûr son renoncement à sa vie sexuelle. Le meilleur exemple qui existe est le tableau de l’artiste Manet « l’Olympia ». Le tableau représente une femme allongée et nue portant un ruban noir autour du cou. Un tableau chargé de symbolique car les colliers signifient que la femme renonce aux hommes, mais pourtant le tableau mais en scène sa nudité. Un tableau qui fit scandale à l’époque et qui fut refusé au grand Salon.